Panthéon des entreprises Québecoises


Membres
Banque Laurentienne

Profil

La Banque Laurentienne est une institution bancaire œuvrant à travers le Canada qui offre des services financiers diversifiés à ses clients. Avec ses 156 succursales, 405 guichets automatiques et un réseau de plus de 3 500 marchands offrant ses programmes de financement, la Banque Laurentienne offre une gamme complète de produits et services, soit toute une série de produits transactionnels, de solutions hypothécaires, de prêts, de produits d’investissement, de produits de cartes de crédit VISA et de cartes de paiement, ainsi que de l’assurance crédit. Ailleurs au Canada, elle offre aussi ses produits à un vaste réseau externe de conseillers financiers indépendants par l’entremise de B2B Trust, de même que des services de courtage de plein exercice via Valeurs mobilières Banque Laurentienne.

Secteur d'activité

Services financiers aux particuliers et aux PME
Financement immobilier et commercial                                 
B2B Trust                                                                                
Valeurs mobilières Banque Laurentienne

Année de fondation

26 mai 1846

Fondateur(s)

Mgr Ignace Bourget, second évêque de Montréal ainsi qu’un groupe de 15 notables montréalais issus de différentes communautés linguistiques et confessionnelles fondèrent la Banque d'Épargne de la Cité et du District de Montréal, qui deviendra la Banque Laurentienne. Une soixantaine de citoyens éminents se joignirent aux fondateurs à titre de directeurs honoraires, dont MM. Louis-Hippolyte Lafontaine, Louis-Joseph Papineau et Georges-Étienne Cartier.

Marchés géographiques

La Banque Laurentienne œuvre à travers le Canada mais elle détient cependant des marches spécifiques tels qu’au Québec où elle exploite son réseau de succursales ainsi que dans les provinces de l’Ouest du pays et en Ontario où elle offre ses services Financement immobilier et commercial ainsi que B2B Trust.

Nombre d'employés

3 500

Dates marquantes

1846 à 1896 Les assises d’une tradition d’excellence
La Banque d'Épargne de la Cité et du District de Montréal, qui deviendra la Banque Laurentienne, est fondée le 26 mai 1846 par Mgr Ignace Bourget, second évêque de Montréal, et par un groupe de 15 notables montréalais issus de différentes communautés linguistiques et confessionnelles. Une soixantaine de citoyens éminents se joignirent aux fondateurs à titre de directeurs honoraires, dont MM. Louis-Hippolyte Lafontaine, Louis-Joseph Papineau et Georges-Étienne Cartier.
1896 à 1946 Une évolution marquée par la prudence
Dans le but d’encourager les jeunes à développer des habitudes d’épargne, la Banque lance en 1902 sa « Petite banque à domicile », une tirelire munie d’une serrure ne pouvant être ouverte qu’en succursale.
1947 à 1980 De l’après-guerre à la modernisation
Fait marquant de son développement, en 1965, la Banque Laurentienne est inscrite à la Bourse de Montréal. 1972 est une année importante dans la série des innovations que réalisera la Banque Laurentienne. C’est en effet lors de cette année que ses succursales deviendront toutes reliées entre elles grâce à un ordinateur central. C’est la première banque au Canada à se doter d’un tel système. Toujours en 1972, la Banque inaugure le service Autobanque, qui permet aux clients d’effectuer leurs transactions depuis leur voiture par l’entremise d’un caissier.
Les années 1980 Expansion hors-Québec et émergence de la haute technologie
Grâce à un amendement apporté à sa charte, la Banque obtient le droit d’opérer des succursales à l’extérieur du Québec. Elle inaugure donc, en 1981, sa première succursale hors Québec, à Ottawa. Elle complète en 1983 son inscription à la Bourse de Toronto. Après avoir implanté en 1974 ses premiers guichets automatiques appelés Bancaide, la Banque implante en 1984 sa nouvelle génération de guichets, nommés Oscar, lesquels permettent une plus vaste gamme de transactions. Fait très important : en 1987, la Banque d’Épargne de la Cité et du District de Montréal change de nom pour devenir la Banque Laurentienne du Canada, alors que la Corporation du Groupe La Laurentienne en devient l’actionnaire majoritaire.
1990 à 2001 Croissance accélérée et grands revirements
La Banque fête son 150e anniversaire en 1996, avec un actif dépassant les 12,5 milliards de dollars. Elle procède également au lancement de ses services bancaires téléphoniques BLCDirect.
2002 à aujourd’hui Transformation et positionnement stratégique
En 2004, dans la foulée de sa nouvelle stratégie d’affaires, la Banque lance plusieurs nouveaux produits et concepts, dont le premier Café-banque Espresso et son concept, unique au Canada, de boutiques de services financiers. C’est cette même stratégie d’affaires renouvelée qui a permis à la Banque de déclarer un bénéfice net record de 102,5 millions de dollars pour l’exercice financier 2008 et de passer le cap des 20 milliards de dollars d’actifs en 2009.

Photos